L’I.V.G. chirurgicale

L'I.V.G. sous anesthésie locale?

saugcurettage_illustration.jpg Chirurgiczna aborcja (Ilustracja) On vous administre une anesthésie locale du col de l’utérus (vous ne ressentez que 2 ou 3 piqûres légères). Dès que le médicament agit, le/la gynécologue étire progressivement le col de quelques millimètres afin de pouvoir insérer un petit tuyau en plastique dans la cavité utérine. Grâce à ce tube, l’embryon et la muqueuse utérine sont aspirés. Finalement, un contrôle est effectué par échographie afin de s’assurer que l'utérus est vide. Cette procédure ne prend que quelques minutes. Immédiatement après le traitement, il se peut que la patiente ressente de brèves crampes à l'abdomen, analogues aux crampes menstruelles. Cela est dû à une contraction de l'utérus qui est à présent vide. Habituellement, ces douleurs disparaissent très rapidement.

Cette intervention est brève et peu douloureuse. Elle est pratiquée par un médecin, mais il vous est loisible de tout observer. Cela vous permet également de rectifier les idées fausses que vous auriez pu avoir concernant cette intervention.

L'I.V.G. sous anesthésie générale?

Sur le fauteuil d’examen gynécologique, l'anesthésiste vous administre un anesthésiant par voie intraveineuse, après lequel vous vous endormez rapidement. L'anesthésie dure environ 3 minutes. Au cours de cette anesthésie, le/la gynécologue étire progressivement le col de l'utérus de quelques millimètres afin qu’un petit tube de plastique puisse être inséré dans la cavité utérine. Grâce à ce tube, l’embryon et de la muqueuse utérine sont aspirés. La procédure dure seulement quelques minutes et n’est presque pas douloureuse. Pour terminer, un contrôle par échographie est effectué afin de s’assurer que l'utérus est vide. Lorsque l’intervention est achevée, le praticien vous accorde suffisamment de temps pour vous réveiller tranquillement de cette anesthésie générale.

Au cours d’une telle intervention, vous perdez conscience et le contrôle de votre corps pendant un court moment, mais lorsque vous vous réveillez, tout est terminé.

Comparaison de l'I.V.G.  chirurgical et de l'I.V.G. t par médicaments

Coûts de l'I.V.G.

En Autriche, les coûts de l'avortement ne sont pas couverts par l'assurance médicale et la femme doit payer elle-même.
(Dans tous les autres pays d'Europe occidentale, l'avortement est payé, au moins pour les jeunes et les femmes vulnérables. Les exceptions sont l'Irlande, le Liechtenstein, Malte et Monaco, où l'avortement est interdit.)

Pour un avortement, nous facturons pas de frais supplémentaires, quelle que soit la méthode choisie:

Jusqu'à la 10e semaine de grossesse € 530,-
De la 10e à la 14e semaine € 570,-

Dans la clinique de Gynmed à Vienne vous pouvez payer par carte de débit. 

Ces coûts comprenaient:

  • Conseils sur la grossesse non planifiée
  • Des conseils sur la méthode pour trouver le plus approprié pour vous
  • Médicaments pendant l'avortement médical ou
  • l'opération incl. anesthésie (anesthésie générale ou sous anesthésie locale)
  • Détermination du groupe sanguin et en cas de nécessité, l’injection «anti-Rhésus» pour les femmes dont le groupe sanguin est Rhésus négatif
  • Suivi médical